Rhum 44 orange suspendue

28/02/2022
Rhum 44 orange suspendue

Rhum 44 orange suspendue

Le principe de cette recette de rhum 44 orange suspendue consiste à suspendre une orange au-dessus du rhum dans laquelle nous aurons inséré 44 grains de café. Cela demande un minimum de technique mais le résultat visuel et gustatif en vaut la peine. La préparation aura une amertume moins prononcée comparativement à une recette classique avec l’orange immergée dans le rhum.

La recette que je vous présente est une recette adaptée et revisitée. J’opte alors pour un temps de macération plus long que les 44 jours de la recette originale. À l’inverse je diminue la dose de sucre qui est de 44 morceaux de sucre dans la recette authentique.

Macération par vapeurs d’alcool

Vous vous demandez peut-être comment le rhum qui n’est pas en contact avec l’orange peut s’imprégner de ses arômes ?

Naturellement l’alcool passe de l’état liquide à l’état gazeux, cette transformation physique est accélérée par la fermeture du bocal qui lui permet d’être sous pression réduite.
À la rencontre de la peau de l’orange les vapeurs d’alcool vont piéger les molécules aromatiques. L’alcool va ainsi passer de l’état gazeux à l’état liquide et par gravité va retomber dans le rhum.
C’est ce processus très lent qui nous permettra au bout de plusieurs mois d’obtenir notre rhum arrangé.
Par conséquent il est essentiel d’avoir une préparation bien étanche pour éviter les pertes de vapeurs.

Saveur : Douce
Durée de macération : Entre 6 mois et un an.

Liste d’ingrédients
:

  • Rhum 0.7L
  • 1 orange bio non traitée
  • 44 grains de café bio
  • 4 cuillères à soupe de sucre roux


Matériel
:

  • Un bocal hermétique ou une dame jeanne, en effet le goulot devra être suffisamment large pour faire rentrer une orange.
  • Fil alimentaire qui vous servira à faire tenir l’orange en suspension.

Étapes de préparation :

  1. Premièrement insérer les grains de café dans la peau de l’orange, faire une incision avec la pointe d’un couteau. Pour ma part j’ai utilisé un café arabica que j’avais déjà utilisé lors de la préparation du rhum arrangé café vanille.
  2. Ficeler l’orange de sorte que vous puissiez la faire tenir au-dessus du rhum. Je vous conseille de faire des tests avec le bocal vide.
  3. Une fois que vous êtes sûr de votre attache, verser le rhum dans le bocal.
  4. Insérer votre orange dans le bocal en veillant à ce qu’elle ne soit pas en contact avec le rhum tout en refermant votre bocal.
  5. Pour ma part le simple fait de fermer le couvercle fait tenir l’orange, si ce n’est pas le cas pour vous, il vous faudra l’attacher au goulot. Pour les personnes réalisant la recette avec une dame jeanne il existe des bouchons avec crochet intégré. Globalement qu’importe le contenant choisi vous arriverez à faire tenir l’orange en suspension au-dessus du rhum.
  6. Dès maintenant et jusqu’à la fin de la macération je vous déconseille d’ouvrir votre bocal. Dans l’état actuel des choses il faut considérer votre préparation comme un circuit fermé.
  7. Concernant le sucre vous pouvez le mettre au début de la macération ou à la fin. Pour ce genre de recette je préfère sucrer qu’une fois la macération terminée. On a alors une bonne idée du produit fini ainsi qu’une indication sur la dose de sucre à ajouter.
  8. Lorsque les longs mois de macérations sont passés, vient le temps d’ouvrir le bocal et de mettre en bouteille la préparation.
  9. Un autre bon point de cette préparation et qu’elle ne nécessite pas de filtration.

Conseils de préparation

Les indications données le sont pour un bocal de 1,5 litre, si vous utilisez un contenant plus grand, il vous faudra adapter les proportions en conséquence.
Les grains de café ne doivent pas être entièrement enfoncés dans l’orange, ils doivent l’être suffisamment pour tenir tout en dépassant de l’orange.
En règle générale on observe le mécanisme de macération par vapeurs d’alcool dans les 24 heures après la préparation de la recette.
Si dans les 48 heures après la préparation de la recette vous n’observez pas de condensation à l’intérieur de votre bocal vous avez probablement un manque d’étanchéité.
Afin de remédier à ce problème, j’enveloppe mon bocal dans un film plastique dès la fin de ma préparation.

La préparation doit être déplacée le moins possible afin d’éviter que l’orange ne se décroche.
Dans l’éventualité où votre orange viendrait à tomber dans le rhum, cela ne servirait à rien de la suspendre à nouveau.
En effet le processus de macération par vapeurs d’alcool ne fonctionnera pas une deuxième fois.
Dans le cas où l’orange vient à se décrocher, vous avez deux solutions :

  • Dans la mesure où votre préparation est en fin de macération (minimum 6 mois), vous pouvez retirer l’orange et ainsi arrêter la macération.
  • Sinon vous ne touchez à rien et vous laissez l’orange finir de macérer dans le rhum pendant encore plusieurs mois.

Rhum 44

Cette préparation est aussi réalisée par des professionnels à l’image d’Hédonisterie qui propose une gamme d’arrangés orange, café dont la macération est faite en dames jeannes.

On pourrait penser que le fruit risque de pourrir hors du rhum, pourtant il restera bien intact.
Des variantes du rhum 44 existent avec par exemple un pamplemousse à la place de l’orange.
Ne nombreuses recettes proposent de rajouter des clous de girofles plantés directement dans l’orange.
Le clou de girofle est une épice ayant un goût puissant, difficile à maitriser dans une recette de la sorte.
C’est la raison pour laquelle je déconseille son utilisation.

Pour conclure je ne peux que vous conseiller de vous lancer dans cette recette atypique. La préparation en elle-même est sympathique à regarder et le goût sera au rendez-vous.